Girltalk

On ne dit jamais trop je t’aime

J’ai pas besoin que tu me dises que je suis too much ou cheesy. J’ai pas envie de me retenir. J’ignore si c’est parce qu’inconsciemment, j’aimerais recevoir autant d’amour en retour ou simplement parce que je me plais à croire que tu veux l’entendre. Je suis persuadée que plusieurs souhaitent revivre un certain moment pour en avoir l’occasion à nouveau. Je refuse de faire partie du lot. Je sais aussi que tu voudrais reprendre ces mots après les avoir balancés si brusquement, que tu voudrais les effacer parce qu’ils proviennent de ta vie d’avant ou que tu voudrais les crier à celui qui en est sorti trop rapidement.

J’ai pas envie de me retenir. Je te promets que c’est pas parce que tous les magasins de cossins ont rempli leurs étagères de bonbons aux différentes teintes de rose pour te rappeler que l’amour, ça se fête le 14 Février. J’ai envie de le dire pour réduire l’écart qui s’est creusé entre nous, puisqu’on s’ennuie, puisqu’on s’attire. J’ai envie de le dire un peu par habitude et pour chasser la solitude. J’ai envie de le dire pour te rassurer ou pour te réconforter. J’ai envie de le dire par amitié ou à moitié réveillé. J’ai envie de le dire entre deux bouchées ou après une soirée pas pire arrosée. Le dire surtout parce que je le ressens, mais que je suis incapable de l’exprimer autrement. Le dire pour aucune raison, à l’année. Le dire puisqu’on ne le fait jamais trop.

Je me laisse inspirer par les humains qui croisent ma route et les expériences qui me servent de références. Des fois, ça donne des petits textes cutes. Je prends plaisir à vous les partager, un matcha à la main et la caboche pleine de rêves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *