Girltalk

À toi qui pense qu’un «influenceur» ça sert à rien pis que c’est d’la marde

Oui, le titre est cru. Oui, ce texte le sera aussi, mais je pense qu’il est temps qu’on mette les points sur les i comme on dit.

J’ai envie de te donner mon point de vue de blogueuse des 7-8 dernières années ou « influenceuse » comme certains aiment bien dire avec un ton rempli de mépris. Je vais te parler de ceux qui travaillent pour vrai en tant que créateur de contenu, blogueur, youtubeur, name it, ceux pour qui c’est en grande partie leur job. (I know il y a des exceptions, mais on parlera pas de ça aujourd’hui.)

J’en ai vu plus souvent qu’autrement des commentaires et articles qui font mauvaise presse aux influenceurs. « Ça veut juste des produits gratuits », « C’est payé pour parler de produits qu’ils aiment même pas », « C’est juste du monde qui veulent de l’attention », bref, des commentaires comme ça y’en pleut, parce que les gens ne savent pas. Ils voient seulement une infime partie de ce qui existe dans le domaine du marketing d’influence. On comprend assez rapidement que ces gens ne sont aucunement informés.

Ce qui faut qu’on retienne là-dedans, c’est que les blogs et tout ce qui entoure ça, c’est un nouveau média. Les gens n’aiment pas le changement, n’aiment pas la nouveauté, ça les déstabilise et c’est exactement ce qui se passe présentement. Il s’est passé la même chose lors des débuts de la radio et de la télé. Aujourd’hui, ça fait partie de notre quotidien et c’est ce qui se passera avec les plateformes en ligne prochainement.

On existe en premier lieu par passion. L’Espace Urbain est né d’une passion que j’avais il y a des années. Cette plateforme est devenue une référence vue par plus de 50 000 personnes chaque mois, les choses ont évolué, c’est devenu un métier. Même chose pour chaque créateur de contenu qui débute. Il arrive dans cet univers avec l’envie de partager des opinions et échanger avec une communauté, tout simplement. Alors de penser que le créateur de contenu est là pour avoir des produits gratuits, détrompe-toi, il va avoir travaillé fucking dur avant de pouvoir en arriver au stade où tu tomberas sur son profil.

Derrière chaque photo, il y en a une centaine d’autres qui ont été prises.
Derrière chaque article, il y a eu des heures d’écriture et de recherche.
Derrière chaque vidéo, il y a eu du montage à n’en plus finir.

C’est un travail à temps plein être créateur de contenu au cas où tu ne le savais pas. Faire du contenu, interagir avec la communauté, faire des démarches pour la faire grandir justement cette communauté. Bref, c’est énormément d’investissement de temps sans pour autant avoir un salaire au bout. C’est bien beau juger de l’autre côté de ton écran, mais le ferais-tu toi travailler bénévolement pendant des mois voir des années avant d’obtenir quelques dollars? Je ne crois pas non.

Tu te demandes aussi peut-être en tant qu’entreprise pourquoi ils font affaire avec des créateurs de contenus? Parce que ça marche imagine toi dont! Quand l’entreprise vise la bonne personne pour le bon produit, ça marche. Oui j’ai déjà vu des propriétaires d’entreprise dire que ça ne valait rien, que c’est de l’argent gaspillé que de travailler avec un « influenceur ». On va se dire les vraies choses. Si tu me proposes de tester de l’équipement d’escalade, alors que j’en ai jamais fait de ma vie et que je parle à peu près jamais de sport dans mes publications, guess what, en effet ça va être de l’argent gaspillé! N’importe quelle agence qui a pris le temps de bien évaluer les collaborations te dira que c’est hyper positif comme résultat.

Alors peut-être que là, ce serait le temps d’arrêter de basher les « influenceurs » parce que tu ne connais rien du processus, de leur background et de leurs valeurs. Pendant que toi tu le juge, il reçoit des dizaines d’autres commentaires de gens qui apprécient son contenu, parfois même des témoignages touchants suite à une publication. Ces gens qui y voient du positif ont juste su apprécier à quel point ce créateur de contenu travaillait fort pour faire valoir ses idées, ses coups de coeur et des parcelles de sa vie.

Au bout du compte, dis-toi qu’il y aura toujours des gens pour chialer et dénigrer n’importe quel métier. Mais je pense que c’est juste important de prendre le temps et éduquer les gens que les « influenceurs » ne sont pas des bêtes bizarres en quête d’attention et de cash, y’a des humains qui travaillent extrêmement fort derrière tout le contenu que tu peux voir.

Je suis le cliché de la fille épicurienne dans la vingtaine qui aime le vin & la crème glacée et qui met tout ça sur Instagram (@valefillion). J'ai aussi pleins d'autres belles qualités, comme te faire connaitre les plus beaux coins de Québec.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *