L’université de la vie

Si j’avais pu choisir cette université pour obtenir mon diplôme, je l’aurais fait.

Je ne parle pas de cette institution qui met de l’avant le savoir théorique et qui fignole sa brochure d’admission en vantant ses quelques stages pratiques. Non, je parle de cette université qui nous permet d’apprendre par l’expérience de la vie ; quoi de mieux que d’apprendre de celle-ci pour donner un sens à la nôtre? C’est ce que nous faisons présentement. Théoriquement, c’est impossible de mobiliser une société sur un enjeu, mais en pratique…

La science nous a dit maintes fois que la vie était un objet précieux, mais l’expérience est la seule qui a réussi à nous le faire comprendre. Comprendre à quel point une brise d’air frais peut nous réchauffer le cœur. Comprendre que toute cette robotisation des services n’est pas bonne pour l’humanité. C’est l’université de la vie qui nous amène à prendre conscience que le contact humain est tant important. Ce contact que nous recherchons à recréer par les réseaux sociaux, mais sans y arriver réellement: l’algorithme de la vie est si complexe.

Alors que nous avons le temps d’étudier la vie et de réfléchir sur nos rapports à autrui, nous espérons toujours un après. Un après où nous garderons davantage contact avec nos aînés et la biodiversité. Un après où les pissenlits seront vecteurs de pollens et de bonheur. Un après où notre consommation sera davantage locale que mondiale. Parce que nous aurons appris. Je ne saurais dire quand cette expérience se terminera, mais je sais que nous pourrons tous affirmer individuellement et collectivement que nous avons étudié à l’université de la vie.

À bientôt, chère cohorte 2020

Zakary Mandeville Bastien

Collabo Pop-Uphttp://lespaceurbain.com
L'Espace Urbain adore accueillir des rédacteurs le temps d'un article! Si ça t'intéresse de nous partager ton texte, écris-nous à valerie@lespaceurbain.com

À lire ensuite

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here