Menu
Girltalk

Rien n’est acquis

Si Marc Dupré chante que rien ne se perd, j’ai envie de lui répondre que rien n’est acquis. 2020 en a été la preuve. On pensait qu’un déjeuner au restaurant ou un souper entre amis faisaient partie des plaisirs de la vie qui ne nous seraient jamais enlevés. 2021 s’est ensuite acharné en nous privant d’une part de liberté. Le simple fait d’aller marcher une fois le couvre-feu dépassé nous plaçait dans la catégorie des privilégiés. La palette de couleurs sur laquelle on dansait n’avait alors rien à voir avec la chance de créer, mais faisait plutôt référence aux frontières de nos possibilités. Ces dernières étant limitées, on a dû réinventer le bonheur. Certains l’ont pourtant perdu, à leur grand malheur.

Si Marc Dupré chante que rien ne se perd, j’ai envie de lui répondre qu’en ce moment, tout s’éparpille. Les gens se divisent à coups de commentaires désobligeants et de manque de retenue. Certains se valorisent grâce à un nombre grandissant d’inconnus avides d’en connaître davantage sur un quotidien auquel ils peuvent se rattacher. On s’abonne, on s’épie et en espérant retrouver un semblant de véracité, on s’oublie. On tente de tracer une ligne entre l’hypersexualisation et la liberté d’expression. On se permet de juger une dénonciation d’agression. On cautionne les diètes à petits prix, les cures de jus au faux goût de fruits, les filtres anti-plis. On manque d’intégrité dans un monde qui aurait bien besoin d’un brin d’humanité.

Depuis des mois, on fait référence aux régions rouge, tellement qu’il n’y a plus de place pour la zone grise. Les nuances s’envolent en même temps que nos bonnes manières. La crise s’étend bien au-delà d’un virus planétaire. Hélas, on court à la perte de proximité dans nos rapports à autrui. Les 2 mètres de distance se transforment peu à peu en fossé, alors que les opinions se fracassent de tous les côtés.

Si Marc Dupré chante que rien ne se perd, j’ai envie de lui répondre qu’en tant que collectivité, on a un bout de chemin à faire avant de se retrouver. Le respect, lui, est loin d’être acquis et malheureusement, aucun vaccin n’a été promis.

About Author

Je me laisse inspirer par les humains qui croisent ma route et les expériences qui me servent de références. Des fois, ça donne des petits textes cutes. Je prends plaisir à vous les partager, un matcha à la main et la caboche pleine de rêves.

No Comments

    Leave a Reply