Famille

La fois où nous avons décidé d’avoir un enfant…

Je pensais que faire un enfant c’était simple… Un couple qui décide de se reproduire, ça se fait dans le plaisir et dans l’amour. Ça ne devrait pas devenir complexe, rempli de tests, d’échecs, de pleurs, de remises en question et de dizaine de spécialistes. Au moment d’écrire ces lignes, je viens de raccrocher le téléphone avec Ste-Justine pour un rendez-vous en fertilité. Je suis sur une liste d’attente pour un rendez-vous en novembre…

Après 2 ans et demi d’essai, de tests d’ovulation et de tests de grossesse négatifs, nous avons décidé de consulter pour comprendre ce qui ne fonctionnait pas pour nous. Un an plus tard, voici où nous en sommes rendus.

Mon mari et moi avons déjà passé quelques tests qui ont dévoilé que j’avais probablement un syndrome des ovaires polykystiques. Ce qui veut dire que mon corps n’ovule pas chaque mois, j’ai des cycles menstruels irréguliers et j’ai un SPM de fou. Mon corps refuse qu’un enfant s’installe dans mon utérus de façon naturelle. Ce n’est pas facile à accepter quand tu as le désir de devenir maman. 

Depuis que je suis toute petite, je rêve d’avoir une grande famille. J’ai été élevée dans une famille de trois enfants et je voulais pouvoir en avoir autant et même peut-être plus. Finalement, la vie en décide autrement. Elle a mis sur mon chemin, des embûches majeures qui font que j’ai eu plein de remises en question. Est-ce que j’ai envie de faire vivre des tests à mon corps? Est-ce que j’ai envie d’investir autant d’argent dans le projet enfant? J’ai même remis en question mon désir de devenir maman. Est-ce que je veux vraiment des enfants? Je me suis assise avec mon mari et nous en avons parlé longtemps! Finalement, notre désir d’avoir un enfant et de pouvoir lui faire découvrir la vie à pris le dessus.

Crédit photo unsplash

Après le diagnostic pour moi, nous embarquons dans quelques tests au public. Donc, ma médecin prescrit des tests à mon mari pour savoir si tout est correct pour lui. Finalement, ma médecin quitte son emploi dans mon centre hospitalier. Je me retrouve donc, sans suivi et sur une liste d’attente qui a plusieurs centaines de noms. On prévoit un temps d’attente de près d’un an. Étant donné que je n’ai pas de problèmes de santé urgents, je suis clairement dans le bas de la liste. Qu’est-ce qu’on fait maintenant? Nous n’avons plus le choix, nous devons nous tourner vers les cliniques privées. Les choix sont vastes….

Pour ajouter une belle couche de marde là-dessus, mon poids joue un rôle dans le processus. Certaines cliniques de fertilité refusent de travailler avec des femmes qui ont un surpoids. Ce qui veut dire que mon choix est limité. Même si j’ai un mode de vie sain, le chiffre inscrit sur la balance joue un rôle dans la décision du médecin de continuer le travail ou pas. J’ai toujours eu une belle et bonne confiance en moi. Je me fou un peu du chiffre sur la balance, je veux seulement avoir un mode de vie qui me fait sentir bien. Donc, de recevoir des commentaires sur mon poids avant de savoir si mes habitudes de vie sont saines, ça me brise le coeur. Je ne peux pas croire que des médecins peuvent juger des personnes seulement sur leur apparence. 

Présentement, nous sommes sur une liste d’attente. J’ai consulté plusieurs personnes pour avoir leur avis sur les différentes cliniques. Finalement, la clinique de Ste-Justine est ressortie comme étant la plus humaine et qui était très à l’écoute de ses patients. Ste-Justine à Montréal…je suis à Havre-Saint-Pierre. En plus de devoir payer pour des traitements, nous allons devoir aussi payer pour nous déplacer à plus de 1000 kilomètres de la maison. On est prêt, notre décision est prise et l’on fonce tête baissée. J’ai pleuré, j’ai hurlé et je me suis dit que je ne voulais pas faire vivre ça à mon corps. Les dizaines de tests, les hormones, les piqûres, les effets secondaires… Et aujourd’hui, j’ai pris mon courage à deux, j’ai composé le numéro de Ste-Justine et j’ai expliqué mon parcours à la gentille dame au téléphone. Elle a été à l’écoute et elle a su répondre à toutes mes questions… Je me sens soulagé. Même si, un stress différent embarque. Je vais me mettre en mode «faire confiance à la vie» et je me dis que l’univers va mettre ce qui est nécessaire sur mon chemin! 

Je suis une fan finie d’Harry Potter et je suis une petite fille de région! J’adore le café, les séries et je gagne ma vie en travaillant directement de mon salon! Je m’inspire de la vie pour créer des articles uniques. Il n’y a rien de mieux qu’une marche sur le bord de la mer pour créer une «vibe» de feu!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *