Girltalk

Aux amitiés devenues poussiéreuses

On se dit pas officiellement adieu. On finit par ne plus se revoir ou on se fait flusher par Facebook. On clame encore moins : « T’es pu mon amie », comme dans le temps où notre plus gros souci était de savoir quelle sorte de viande froide notre mom avait mise dans notre sandwich.

Je compare la fin d’une amitié au dénouement d’un livre qu’on a apprécié. On le place sur une tablette, là où il reposera indéfiniment. On conserve nos souvenirs quelque part entre les quelques espoirs restants de recevoir un texto. « Hey, comment ça va? » Hélas, il n’aura finalement jamais été envoyé. Certains lecteurs finissent par carrément donner le bouquin. Les amis, eux, en viennent parfois à ne plus appeler ou à ne plus donner de nouvelles. On s’est perdu après un énième : « Faut se voir bientôt! »

Personnellement, je suis du genre à reluquer mes quelques livres empilés dans un coin, de temps à autres, un brin de nostalgie dans le regard. Je relis d’anciennes conversations, je fouine dans les archives de mes vieilles photos, puis je me demande comment on a bien pu en arriver là. Le temps a fait son œuvre? Probablement. C’est sûrement un peu naïf de ma part d’y croire encore, mais je suis persuadée que plusieurs se plaisent à relire le même livre. Surtout les Harry Potter, t’sais. On a tous un livre préféré.

Aux amitiés devenues poussiéreuses, je suis désolée. J’espère que toi aussi, tu l’es. Mieux encore; j’espère que tu ne m’as pas oublié. Je te souhaite de fouiller dans les quelques pages qu’on a écrites ensemble, puisque notre histoire a bien existé et surtout parce que j’aime me la rappeler.

T’es down pour un tome 2?

Image à la une: Alexis Brown sur Unsplash

Je me laisse inspirer par les humains qui croisent ma route et les expériences qui me servent de références. Des fois, ça donne des petits textes cutes. Je prends plaisir à vous les partager, un matcha à la main et la caboche pleine de rêves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *