Menu
Girltalk

Toutes nos relations sont éphémères?

«C’est lorsqu’on perd quelque chose qu’on se rend compte à quel point on y tenait.» Elle me fou la chienne, cette phrase. En fait, elle peut signifier que tout est éphémère et ça aussi, ça me fou la chienne.

J’ai parfois l’impression de piler sur des œufs lorsqu’il est question de montrer ma vraie couleur, ou encore d’être fidèle à mes intérêts. Comme si chacune de mes décisions pouvait avoir un impact sur mes relations. Je vis dans l’optique que les gens qui m’apprécient pour ce que j’ose leur partager en toute honnêteté feront autant d’efforts que moi afin de conserver ce lien spécial. Mais je me trompe souvent. Je constate que des amitiés que je croyais éternelles s’éteignent. Je réalise qu’elles étaient éphémères; passagères. Je n’avais pourtant pas besoin qu’elles se brisent, pour me rendre compte que j’y tenais.

«C’est lorsqu’on perd quelque chose qu’on se rend compte à quel point on y tenait.» C’est faux. Quelques fois, on agit selon ce qu’on pense être la meilleure chose pour nous, mais aussi pour les autres. Une sorte de compromis entre vouloir combler une satisfaction personnelle et vouloir plaire à ceux qui nous sont chers. Avec le temps, je me questionne sur l’efficacité de cette façon de voir. N’est-il pas évident que l’humain cherche à combler ses propres besoins? Ça m’attriste, puisque lorsqu’il est question d’amitié ou d’amour, on doit évidemment être à l’écoute. Ce que je perçois comme étant évident n’est pas obligatoirement la réalité de l’autre. Je suis alors confrontée entre ce que je souhaite et ce que je dois mettre de côté pour le bien d’autrui. On doit alors s’en remettre à ce fameux compromis auquel j’ai fait allusion.

Tout est éphémère, puisqu’on laisse tomber.

Nos sentiments s’évaporent quelques fois avec le temps, quand on ne prend pas la peine d’en prendre soin.

Des cœurs se brisent, parce que ce qui nous est offert ne nous satisfait plus.

Des passions se perdent dans le désir de vouloir obtenir plus, de vouloir performer.

Des sourires s’attristent dans le quotidien d’une routine qu’on n’est pas en mesure d’apprivoiser.

Des amitiés se fanent lorsque des critiques sont faites sur les facettes de nos personnalités, que des points de vue s’entrechoquent. C’est alors qu’on pense à notre bien-être avant tout le reste. On veut s’entourer de personnes positives qui font ressortir le meilleur en nous, non? On fait donc une croix sur ceux qui nous compliquent la vie, puisque cette dernière ne nous permet clairement pas de laisser place à une source de stress supplémentaire.

J’en viens à la conclusion que tout est éphémère parce qu’on agit en ce sens. On laisse tomber. On veut la nouveauté;  de nouveaux amis qui nous feront oublier nos anciens, une nouvelle job qui nous permettra de se sentir plus épanouie, des fréquentations qui nous feront sentir plus en vie.

Ça me fou la chienne, parce que je veux avoir droit à la stabilité. Je veux des amis qui restent, même quand c’est compliqué. Je veux (et j’ai) un copain qui est sensible à l’importance de devoir entretenir une relation.

Tout est éphémère, mais on a le pouvoir de faire en sorte que tout soit bien réel, constant et surprenant à la fois.

Crédit image à la une: Rémi Walle sur Unsplash

 

 

About Author

Je me laisse inspirer par les humains qui croisent ma route et les expériences qui me servent de références. Des fois, ça donne des petits textes cutes. Je prends plaisir à vous les partager, un matcha à la main et la caboche pleine de rêves.

No Comments

    Leave a Reply