Girltalk

Quand Instagram rime avec pression

Ma réflexion à propos d’Instagram a commencé il y a quelques semaines alors que j’étais justement sur les réseaux sociaux (oui oui c’est contradictoire, je le sais). J’ai vu quelqu’un parler du fait qu’on a parfois l’impression que quand on ne partage pas notre journée sur Instagram, que ce soit en story ou en photo, c’est comme si on avait rien fait. Je me suis posée la question et je me suis rendue compte que c’était mon cas. J’ai l’impression que si je ne prends pas une photo de mon assiette au restaurant pour la partager, c’est comme si je n’y étais pas allée, comme si je n’étais pas sortie de chez moi ce jour-là. Ça m’a frappé parce qu’on dirait que c’est justement quand je fais des activités que j’ai envie de le partager, mais en même je ne veux pas avoir l’air dépendante (qui voudrait avoir l’air de ça ?).

Dans toutes mes réflexions sur le sujet, je me suis rendu compte que je vivais une sorte de pression par rapport à tout cela, mais c’est moi qui me mets cette pression-là. On dirait que même si je me dis que c’est pour le plaisir que je suis sur Instagram, je ne peux pas m’empêcher de sentir une pression si une de mes photos à moins de likes ou de commentaires. Quand on passe un peu de temps sur les réseaux sociaux, on finit par savoir quel genre de publication les personnes qui nous suivent vont aimer ou pas et c’est là que la Instagame commence. On dirait que je me mets constamment de la pression pour partager uniquement du contenu qui va plaire aux autres et pas nécessairement du contenu qui me plaît à moi. Je veux avoir un feed où les photos match parfaitement entre elles, mais si je me mets de la pression pour ça jusqu’à m’empêcher de dormir, c’est pas mieux right ?  Je me pose des questions et je me dis que je ne dois pas être la seule,  et si oui, ouch.

Photo : FirmBee sur Pixabay

Tout va tellement vite sur les réseaux sociaux qu’on dirait que je n’ai pas le choix de me mettre cette pression concernant mes publications parce que sinon je ne serai rapidement plus dans la  game et qui voudrait être exclue de la game ? Pas moi en tout cas.

Instagram, ce n’est pas que du négatif et de la pression. Il ne faut pas oublier que c’est tout de même une belle plateforme pour échanger, rencontrer des gens, être créatif, innover, se réinventer… Ok j’arrête sinon je pourrais continuer comme ça vraiment trop longtemps. C’est donc tous ces points positifs que je vais essayer de mettre de l’avant dans les prochains mois parce que j’ai envie d’avoir une relation plus saine avec les réseaux sociaux, you know ? Je crois juste que c’est important de se recentrer une fois de temps en temps pour être certain qu’on fait encore les choses pour nous et pas pour les autres.

 

Image mise en avant : Sunawang sur Pixabay

J'ai découvert grâce à Instagram que j'aimais partager ce que j'aime avec les autres et découvrir leurs coups de coeur par la même occasion et c'est un peu ce qui m'a amené dans cette nouvelle aventure ici. Beauté, lecture, cocooning, food, maquillage... je peux en parler pendant des heures!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *