Bien-être, Girltalk

La pression de devenir une adulte

Ça fait maintenant un an que je suis considérée comme une adulte. Pourtant, je ne me suis jamais autant senti enfant. J’ai toujours vu le passage à l’âge adulte comme quelque chose de banal. Je me suis trompé. Pour vrai, je me suis rendu compte que je ne savais pas tant que ça où je m’en vais finalement…

 J’ai l’impression d’être lancé dans un monde que je ne connais pas, où les erreurs ont des conséquences monstres. Malheureusement pour moi, j’ai compris, au fil du temps, qu’il n’y avait aucun guide, aucune règle pour savoir comment être adulte. À tous les jours, c’est comme on le sent. Si hier est différent, demain, ça le sera encore plus. Quelqu’un pourrait m’expliquer comment ça marche, parce que, moi, j’ai l’impression d’avoir encore 16 ans et que ça ne changera pas.

Quand on est encore un adolescent, toutes les décisions n’ont pas l’air d’avoir de l’importance pour la suite. Alors qu’après avoir franchi le cap des 18 ans, tout change, aucune erreur n’est permise sous peine de longs jugements et de commentaires des autres. Tout le monde a une façon différente de gérer la pression que tout ça procure. Mais, tout le monde pense avoir la seule bonne manière de le faire. Tout le monde dit qu’on grandit de nos échecs, mais pourquoi c’est tellement mal vu d’en avoir?

Il y a des milliers d’exemples pour le représenter. Au secondaire, quand tu es en couple, que ça dure deux mois ou deux ans, ça reste correct. Maintenant, si une de mes relations dure seulement deux mois, je vois ça comme un échec. Je veux dire, être un adulte et ne pas être capable de faire fonctionner ses relations, c’est bizarre! Un adulte, c’est supposé être stable et de connaître ses sentiments au moment où il les ressent. Un adulte, ça fait toujours sa vaisselle quand c’est le temps. Moi, par contre, je la fais quand y’en a trop. À quel moment dans le milieu d’une fin de session on peut prendre le temps de laver sa vaisselle. À quel moment dans mes 25 heures de travail plus mes 30 heures de cours je suis supposé faire du ménage pour que mon appartement ait l’air d’une page de magazine?

Honnêtement, est-ce que tout le monde fait juste paraître être en contrôle ou c’est juste moi qui ne sais pas comment figure it out ma vie? On est adulte à partir de 18 ans, mais, sérieusement, à quel moment on se sent adulte? Est-ce que je suis supposé avoir un déclic un jour ou c’est l’habitude qui va faire que je ne me sentirai plus perdue? Parce que l’habitude, après un an, tant qu’à moi, elle est déjà supposée être là.

Ah! pis, est-ce que je suis censé choisir mes chums selon mes buts d’avoir une famille ou c’est encore trop loin dans ma vie? À quel moment c’est le temps d’y penser? Est-ce que je dois en parler ou j’attends de voir?

Premièrement, est-ce que je suis supposé me poser toutes ces questions-là ou c’est juste moi qui capote?  Pour vrai, je pense que le concept d’adulte, c’est encore trop flou pour moi.

Crédit photo de couverture : Pinterest
Passionnée des films de Walt Disney, meilleure amie de Netflix, semi-rebelle, tête forte pas tant assumée et Drama Queen de profession, ma vie est une playlist continue des meilleures chansons (selon moi!) pas toujours très récentes. Ah! pis mon groupe préféré, c’est Imagine Dragons. Je pense qu’on a fait le tour, bonne lecture!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *