Le grand move ou emménager avec son partenaire

Quelques mois après le début d’une relation amoureuse, on considère que les balbutiements d’un amour naissant sont encore présents. Il semblerait que pour certains couples, ce laps de temps soit suffisant afin d’entamer les recherches du nid commun. Bien sûr, de nombreux éléments peuvent influencer la vitesse à laquelle une telle décision est prise, mais je pense qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais moment.

20-25 ans, en couple? Cette idée te trotte assurément dans la caboche. Ça peut être perçu comme un saut dans le vide, lorsqu’on emménage avec un partenaire de vie. On va se le dire, c’est loin d’être la même game qu’avec un ou une ami(e). Il y a effectivement d’autres aspects qui entrent en jeu lorsque notre coloc remplit également le rôle de chum ou de blonde. Les finances, la bouffe, les temps libres, les sorties, les corvées, le sexe. HELP! On peut avoir l’impression que c’est un big deal. Puis, quand on le vit, on réalise que les choses se placent souvent par elles-mêmes, à leurs façons. En jasant un peu, en stressant un peu, en pleurant un peu, en riant un peu, puis en s’écoutant beaucoup. En voulant beaucoup. Surtout en s’aimant beaucoup.

Et la magie, dans tout ça? Oh, il est possible que l’excitation face à l’idée de revoir ton copain ou ta copine soit moins palpable que lors de vos premières dates. Les papillons auront désormais moins de difficulté à contenir leur énervement. Ça laissera potentiellement place au découragement de voir les assiettes sales s’empiler sur le comptoir…Mais aussi à la satisfaction d’avoir une soirée de libre à passer avec lui malgré vos horaires occupés, à la découverte de facettes de sa personnalité (et de la tienne) jusqu’à présent inconnues, à la fierté d’inviter vos gangs à veiller, à l’apaisement ressenti quand on sent que rien ne va plus, au bonheur de le retrouver après une grosse journée, aux soupers concoctés et à la tonne de films regardés, collés.

Finalement, l’excitation fera surface à nouveau. Chaque jour, différemment. Je te le souhaite.

Source image à la une: Soroush Karimi sur Unplash

Evelyne Chevrettehttp://lespaceurbain.com
Je me laisse inspirer par les humains qui croisent ma route et les expériences qui me servent de références. Des fois, ça donne des petits textes cutes. Je prends plaisir à vous les partager, un matcha à la main et la caboche pleine de rêves.

À lire ensuite

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here